Concert John Rutter

Publié le par Yaël Méchaly

Concert John Rutter

Concert John RUTTER : Requiem et Mass of the Children

Le 22 novembre 2015 à 17h30 Le Chœur de Rouen Haute-Normandie et le Nouvel Orchestre de Chambre de Rouen, placés sous la direction de Joachim Leroux, ont choisi de visiter le répertoire du compositeur anglais John Rutter : ils interpréteront en effet, en cette année qui est celle de son 70e anniversaire, deux de ses pièces majeures, son Requiem et la Mass of the Children (Messe des enfants). Ils seront accompagnés pour cette occasion par les jeunes chanteurs de la Maîtrise du Conservatoire de Rouen dirigée par Pascal Hellot.

Compositeur d’une musique qui se veut simple mais non simpliste, qui n’est pas réservée à une élite experte, John Rutter sait faire vibrer la joie dans des œuvres qui se veulent résolument optimistes malgré leur nature parfois intrinsèquement sombre. Les deux pièces au programme comptent parmi ses œuvres vocales les plus connues et interprétées dans le monde. Le Requiem Pour son Requiem, Rutter a voulu écrire une pièce qui ait un message d’espoir, un caractère consolant, un voyage des ténèbres vers la lumière. Il a voulu aussi un Requiem de “petit format”, jouable aussi bien à la maison, à l’église ou dans une salle de concert, avec une orchestration adaptable. Ce devait être enfin une œuvre qui s’inscrive en relation avec la liturgie, et non un Requiem purement dramatique et théâtral comme Berlioz ou Verdi.

C’est dans le chœur d’enfants du Clare College que, petit garçon, Rutter a participé à la première du War Requiem de Britten, expérience qui l’a marqué à jamais : « L’effet issu de la combinaison des voix d’enfants et d’adultes [dans l'œuvre de Britten] est unique, et je voulais écrire une œuvre qui mêle ces deux voix dans un contexte plus joyeux que celui d’un Requiem ». C’est ainsi qu’en 2002 Rutter eut l’idée d’écrire une grande Mass of the Children pleine de gaieté et d’entrain. Elle est probablement pensée pour Christopher, l’enfant du compositeur décédé accidentellement à 19 ans en 2001, renversé et tué par une voiture en traversant Queens Road à Cambridge. Il s’agit bel et bien d’une messe « des » enfants et non pas d’une messe « pour » les enfants. Son effectif comprend deux solistes (soprano et baryton), un chœur mixte, un chœur d’enfants, un ensemble de chambre et un orgue. Il s’agit d’une Missa brevis (messe latine sans Credo) dans laquelle Rutter ajoute des textes poétiques en anglais, chantés essentiellement par les enfants. D’une grande inventivité mélodique, cette messe en latin et en langue vernaculaire est basée sur des textes de Thomas Ken, William Blake et la liturgie traditionnelle, dont la Missa Brevis. D’un accès immédiat, l’univers musical de Rutter, est inspiré de manière évidente de ceux de Britten et Vaughan Williams, mais possède cette originalité – en contexte britannique contemporain – de respirer l’optimisme et la bonne humeur. De cette œuvre remarquable, on retiendra notamment la séquence pour soprano solo du Finale (cinquième partie)

Direction : Joachim Leroux Orgue : Vincent Bénard Harpe : Gudrun Hühmer-Virot Solistes : Juliette Raffin-Gay (soprano), Benjamin Tinel (baryton) Eglise Saint-Sever, Rouen, dimanche 22 novembre, 17h30 Tarif : 10 € en prévente sur réservation au 06 21 86 34 31 / 12 € sur place / gratuit pour les moins de 12 ans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :